Comment prendre soin de soi quand on est parent

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prendre soin de soi est une des clés pour contrer l’épuisement parental.

Comment prendre soin de soi quand on a le sentiment que les journées ne sont pas assez longues pour faire tout ce qu’on a à faire ?

Comment prendre soin de soi sans culpabiliser de ne pas consacrer assez de temps à sa famille ou aux tâches que l’on s’impose ?

Je vais vous expliquer tout cela dans cet article.

Quand on devient parent

Quand nous devenons parent, nous sommes accaparés par notre nouvelle mission. Celle de prendre soin de ce petit être qui vient de naître ou de cet enfant / ces enfants qui nous donne(nt) le sentiment d’épuiser toutes nos forces et notre énergie.

Nous sommes accaparés par un tas de nouvelles tâches qui s’accumulent de jours en jours : faire des lessives, le ménage, les petits pots (bio de préférence) pour bébé, les états d’âmes de nos adolescents, les repas, les courses et encore les lessives…

Nous avons tellement de choses à faire, tellement d’obligations imposées ou auto-imposées, que nous nous oublions nous-mêmes.

Nous en faisons trop. La soumission aux urgences, aux demandes des autres et aux obligations du travail est telle que nous nous sentons même coupable de vouloir du temps pour nous-mêmes, pour nos loisirs ou nos soins personnels.

Tous les parents ne vivent pas leur parentalité de la même façon. Pour certains c’est moins épuisant que pour d’autres. Ceux-là trouvent des ressources pour équilibrer leur situation : ils ont autant voire plus de moments de joie, de partage et de bonheur que de moments fatigants et stressants.

Il est alors d’autant plus important de prendre soin de soi que nous nous sentons dépassé, épuisé dans notre nouveau rôle.

Alors prendre soin de soi, c’est quoi ? Est-ce un acte égoïste ?

Non, ce n’est pas égoïste.

Il est très important de prendre soin de soi avant de prendre soin de l’autre. Car en effet, si nous ne prenons pas soin de nous, comment prendre soin de l’autre ? Comment l’aider à respirer si nous ne respirons pas nous-même ?

Prendre soin de soi c’est trouver quelque chose qui vous aide à vous ressourcer.

Prendre soin de soi c’est lâcher prise un peu plus chaque jours.

Trouver du temps pour soi

comment trouver du temps - parents épuisésUne des premières clés c’est de prendre du temps pour soi. Un peu tous les jours. Pas seulement pendant les vacances.

Nous avons tous besoin de temps pour nous-mêmes, pour nous reposer, pour nous amuser, pour partager du temps avec nos proches. Ceci est essentiel pour maintenir l’équilibre, libérer le stress accumulé et recharger les énergies.

Trouver du temps pour soi prévient l’épuisement parental et vous aide à vous recentrer.

La plupart des gens passent plus de temps à faire ce qu’ils estiment devoir faire. Ils ne consacrent pas assez de temps à ce qu’ils aimeraient faire. Cela génère le sentiment de ne pas avoir assez de liberté pour passer du temps de qualité avec la famille, pour se consacrer à soi-même ou pour s’amuser.
Si vous voulez vous sentir plus heureux et épanouis, l’un des meilleurs changements que vous puissiez faire est de trouver plus de temps pour vous-même.

Changer ses habitudes

Une habitude est une manière usuelle d’agir et de se comporter, c’est quelque chose d’acquis par la répétition des mêmes actes. C’est quelque chose que l’on fait de manière répétitive.

SI vous êtes épuisé et que vous souhaitez trouver du temps pour vous, changer ses habitudes vous permettra de retrouver un équilibre de vie.

Changer ses habitudes c’est oser faire différemment, cela nécessite du temps et de l’effort. Cela ne se fait pas en un claquement de doigt et pas sans motivation.

Tout dépend alors de votre propre motivation et de vos valeurs profondes. Qu’êtes-vous prêt à changer et dans quel but ?

Par exemple, accepter d’en faire moins vous permettra de prendre une pause et d’aller promener le chien.

L’important : faites-vous plaisir.

Apprenez à organiser votre emploi du temps

Après avoir fait le choix de changer vos habitudes, vous allez devoir réorganiser votre emploi du temps.

Vérifiez comment vous avez organisé la journée et réfléchissez au temps que vous consacrez à chaque chose.

Faites attention à la façon dont vous passez votre temps et à ce que vous faites. Vous vous rendrez sûrement compte que vous passez plus de temps “mort” que vous ne le pensiez et que vous perdez beaucoup de temps dans des choses qui ne vous apportent rien (le temps que vous passez sur les réseaux sociaux, sur le portable portable ou à regarder les mails…). Ces temps là ne vous font pas plaisir.

Ce temps là peut donc être utile pour notamment prendre du temps pour vous.

L’objectif est de prendre conscience que vous avez du temps libre afin de vous faire plaisir. L’objectif est de ne pas tout faire, ni trop en faire mais de le faire mieux.

Apprenez à déléguer

L’une des raisons pour lesquelles les gens sont surchargés de travail est qu’ils veulent tout contrôler et assumer la majeure partie du travail et des responsabilités.

Déléguer une partie du travail peut faire gagner beaucoup de temps. Mais pour cela, il est nécessaire de cultiver la confiance en autrui et de ne pas être trop perfectionniste.

Accepter de l’aide permettra de vous poser et vous reposer.

Apprenez à accepter

Après avoir accepté de l’aide, il s’agit d’accepter que tout ne soit pas parfait, que la maison ne soit pas toujours rangée, que les petits pots ne soient pas toujours bio et faits maison…

C’est accepter que cette fois-ci, vous n’avez pas réussi à calmer SA colère.

C’est accepter que cette fois-ci, vous n’avez pas réussi à calmer VOTRE colère.

Cela ne fait pas de vous un mauvais parent. Vous êtes un parent normal.

Et vous, comment faites-vous pour prendre du temps pour vous ?

Dites-le moi en commentaire !


Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    13
    Partages
  • 13
  •  
  •  

Cathy Guillaume

Cathy est psychologue et psychothérapeute depuis plus de 10 ans et maman de 2 garçons. Elle intervient auprès de parents épuisés ou de parents qui sont déjà en burn-out parental. Elle intervient également auprès de couples en difficulté. L'arrivée de son deuxième enfant lui a fait découvrir le burn-out parental. Le burn-out maternel pour elle et le burn-out paternel pour son conjoint.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *